Four solaire en Cerdagne
HÉLIODYSSÉE - Grand Four Solaire d'Odeillo
Page : > Accueil

Langage Français
Langage Gb
Langage Espagnol

BIENVENUE

Le Grand Four Solaire d'Odeillo est le symbole mondial de l'énergie solaire en France. Ce centre de Recherche est situé en Cerdagne, dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, au Sud de la France. Un territoire remarquable pour la durée et la qualité de son ensoleillement en lumière directe (environ 2750 h/an), et pour la pureté de son atmosphère.

LE GRAND FOUR SOLAIRE D'ODEILLO,
un site majeur de notre patrimoine scientifique. Premier four solaire de taille semi-industrielle construit au monde. Sa parabole est inscrite depuis 2009 au Titre des Monuments Historiques. Il abrite le laboratoire PROMES*, une Unité Propre de Recherche du CNRS de renommée internationale.

PROMES* : (PROcédés Matériaux, Énergie Solaire).

Ce four construit entre 1962 et 1968, est l'aboutissement d'une démarche scientifique commencée en 1946 par le Professeur Félix Trombe. Des premiers essais à l'observatoire de Meudon validèrent l'efficacité de la lumière du Soleil concentrée pour obtenir des hautes températures destinées à l'étude de matériaux. Potentialité confirmée avec la construction du Four Solaire de Mont-Louis en 1949.

Actuellement à Odeillo les travaux concernent :
Axe 1 - L'étude et l'élaboration de matériaux soumis à des conditions extrêmes. (Espace, aéronautique, industries de pointe, fusion nucléaire ...).
Axe 2 - La conversion, le stockage, le transport de l'énergie, "avec la mise au point de matériaux et de procédés ayant un impact potentiel dans le domaine du développement durable", comme l'étude d'une centrale solaire de nouvelle génération : PEGASE testée sur le site de THEMIS.

Four Solaire Est
Vue Nord Est du Grand Four Solaire d'Odeillo
Félix Trompbe
Le Professeur Félix Trombe, initiateur avec Marc Foex, et Melle Henry La Blanchetais, des fours solaires de capacités industrielles à partir de 1946.
Jean Fauveau, Ingénieur Général des Poudres, joua un rôle essentiel en obtenant de l'armée, l'autorisation pour Félix Trombe, d'installer un premier four solaire dans l'enceinte militaire de Mont-Louis.